Kverneland met l’Isobus à la portée de tous avec iM Farming

Raphaël Lecocq

La console IsoMatch Tellus est au cœur du concept iM Farming
Kverneland

Le constructeur propose une console pour tracteur pré-équipé ou non, des applications spécifiques, une cinquante de matériels Isobus dans les domaines du semis de la pulvérisation et de l’épandage d’engrais.

Kverneland est bien connu pour ses matériels dédiés aux cultures (travail du sol, semis, fertilisation, pulvérisation) et à la conduite d’élevage (fenaison, pressage, distribution des fourrages). Il l’est un peu moins pour son implication dans l’électronique embarquée, un métier à part entière, porté par la filiale spécialisée Mechatronics, créée en 1984 et basée aux Pays-Bas. Détentrice de plusieurs brevets, celle-ci a joué un rôle majeur dans le processus de normalisation des liaisons électroniques tracteur-outils, notamment en acceptant de mettre dans le domaine public une partie de son savoir-faire, ce qui contribuera à la mise au point de la norme de communication Isobus 11783. L’Agritechnica 2009 marquera le véritable lancement de l’Isobus, avec la présentation des premiers ensembles tracteurs-outils capables de communiquer entre eux au moyen d’une nouvelle liaison, matérialisée par une prise à neuf broches.

Concept iM Farming

C’est du reste lors de cette édition du salon de Hanovre que Kverneland avait présenté sa console IsoMatch Tellus, dotée d’un écran tactile de 28 X 30 cm, d’un double affichage (contrôle des commandes d’un outil et contrôle d’image par exemple) et bien entendu de toutes les fonctionnalités (liaison internet, localisation, contrôle des tâches…). Cette console, primée au Sima 2011,  est désormais le support d’une offre commerciale baptisée iM Farming, et qui se compose de la console elle-même et d’applications aptes à mettre en œuvre l’agriculture de précision ou « intelligent farming ». La console est proposée en deux versions pour tracteur Isobus (3171 €) et non Isobus (3423 €). Elle permet de prendre le contrôle de tous les outils compatibles Isobus, à commencer par ceux de la marque, au nombre d’une cinquantaine actuellement.  Le constructeur propose ensuite un système de licences pour accéder à la localisation et à l’autoguidage (1500 €) et aux applications pratiques qui en découlent (coupure de tronçon, modulations de doses…), moyennant 500 € par application (semis, pulvérisation, engrais). Kverneland dispose enfin d’un catalogue d’accessoires (antenne Dgps, routeur, caméra, connectique).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires