L’agroéquipement ignore la crise mondiale

Raphaël Lecocq

Contrairement à la France, l’Allemagne devrait battre en 2012 son record d’activité établi en 2008

Selon l’Alliance Agrievolution, le marché mondial de l’agroéquipement devrait s’établir à 86 Mds € en 2012, en hausse de 20 %. Moteurs de la croissance : défis alimentaires et soutiens publics.

Créée en 2009, l’Alliance Agrievolution représente les principaux constructeurs mondiaux de machines agricoles, au travers d’une dizaine d’associations nationales (Allemagne, Brésil, Chine, Etats-Unis, France, Inde, Italie, Japon, Russie, Turquie…). Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, qui représente la filière française, en assure actuellement la présidence. En marge du salon Agrosalon de Moscou, l’Alliance a communiqué ses estimations de marché  pour l’année 2012 et ses prévisions pour 2013. Et dans les deux cas, les indications sont positives. Le marché mondial des machines agricoles devrait ainsi croître de 20 % en 2012 et de 5 % en 2013.

Soutiens à l’investissement

Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne et la France se détachent des autres pays en étant crédités chacun d’un chiffre d’affaires supérieur à 5 Mds €, orienté à la hausse dans les deux cas. L’Italie, troisième marché européen, est par contre confrontée à une baisse de la demande intérieure, tout juste compensée par son activité à l’export. Les 27 pays de l’UE devraient totaliser un niveau d’investissement de 25 Mds € en 2012, représentant ainsi 29 % du marché mondial. Au portes de l’UE, la Russie et la Turquie subissent une légère érosion de leur activité. Tous les autres pays représentés au sein de l’Alliance tablent sur une activité en hausse en 2012 : + 9 % au japon, + 10 % en Inde, + 17 % en Chine, + 8 % aux Etats-Unis. L’Alliance note que de nombreux pays subventionnent l’investissement dans les agroéquipements dans le but d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier