L’Aprodema soutient ses candidats aux Olympiades des métiers

Raphaël Lecocq

Les jeunes représentants de la filière agroéquipement lors de la dernière finale nationale des Olympiades des métiers
Aprodema

Après avoir supervisé les sélections régionales, l’Association professionnelle de développement de l’enseignement du machinisme agricole et des agroéquipements accompagnera les finalistes à Clermont-Ferrand en novembre prochain.

Créées en 1950 et organisées tous les deux ans, les Olympiades des métiers font concourir des jeunes de moins 22 ans dans plus de 50 métiers différents, représentatifs de 7 branches d’activité : agriculture, alimentation, automobile, bâtiment et travaux publics, industrie, technologies de l’information et de la communication. A l’issue de sélections régionales, les meilleurs candidats, soit 800 étudiants cette année, s’affrontent en finale nationale. Celle-ci se déroulera du 22 au 24 novembre 2012 à la Grande halle de Cournon à Clermont-Ferrand (63). 75 000 visiteurs sont attendus.

L’occasion de communiquer sur les métiers

L’Aprodema (Association professionnelle de développement de l’enseignement du machinisme agricole et des agroéquipements) s’est largement impliquée dans les épreuves de sélection des candidats se formant et se destinant à l’agroéquipement. Les sélections se sont déroulées dans 14 régions différentes région au cours du premier semestre. Résultat : 14 candidats seront départagés lors de la finale. De nombreux constructeurs ont apporté leur contribution à l’organisation des sélections régionales, en mettant à disposition des candidats leurs dernières générations de matériel. Il s’agit de DeLaval, Emak, Husqvarna, John Deere, Kubota, Manitou, Pellenc et Yvan Beal. L’ensemble de la filière, à savoir les constructeurs (Axema), les distributeurs (Sedima), sans oublier l’Aprodema, seront du reste à Clermont-Ferrand pour faire la promotion des formations et opportunités professionnelles que recèle la filière agroéquipement française.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier