L’AR.Drone, un drone jouet vendu à 500 000 exemplaires

Raphaël Lecocq

A chacun son drone avec l’AR.Drone de Parrot, piloté par smartphone
Parrot

Militaire, civil, professionnel : il manquait l’adjectif ludique pour qualifier les drones. Ce que la société française Parrot à comblé avec l’AR.Drone, écoulé à plus de 500 000 exemplaires en moins de trois ans.

Janvier 2010, l’entreprise française Parrot présente au Consumer Electronic Show de Las Vegas (Nevada) l’AR.Drone. Il s’agit d’un quadricoptère pilotable en Wi-Fi à partir d’un Smartphone et d’une application dédiée (AR.Freelight). Principales caractéristiques : 400 g, 18 km/h, 12 minutes d’autonomie, 90 minutes de temps de charge et une altitude de vol d’environ 120 m, correspondant à la portée du Wi-Fi (descente automatique en cas de perte de signal). Deux caméras verticale et frontale avec retransmission sur écran font office de cockpit de pilotage.

Un drone pour moins de 300 euros

En 2012, Parrot a présenté avec l’AR.Drone 2.0 une nouvelle version de son drone jouet, plus robuste et toujours plus high-tech. En option, son module  Flight Recorder permet d’enregistrer la position de vol du quadricoptère avec une précision de plus ou moins 2 m. Sa mémoire Flash 4Go peut stocker jusqu’à deux heures de vidéo en haute définition. Sa fonctionnalité Return Home lui permet de revenir automatiquement à son point de départ. L’application Director Mode permet quant à elle de réaliser des vidéos d’une grande fluidité grâce à neuf mouvements préprogrammés (travelling avant ou arrière…). Une batterie haute densité porte l’autonomie à 18 minutes. En moins de trois ans, Parrot a commercialisé plus de 500 000 exemplaires de son drone jouet. En 2012, Parrot a pris le contrôle de l’entreprise suisse senseFly qui commercialise avec l’eBee un drone à usage professionnel. Créée en 1994, Parrot est spécialisée dans les périphériques sans fil pour téléphones mobiles (systèmes et kits mains libres, casques et enceintes sans fil, drones…).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires