L’HarvestLab de John Deere passe des ensileuses aux tonnes à lisier

Raphaël Lecocq

Le Manure Sensor ouvre à la voie à une meilleure valorisation des effluents organiques
John Deere

L’HarvestLab est un capteur embarqué capable d’analyser en temps réel jusqu’à 5 paramètres nutritionnels des ensilages. Sous l’appellation Manure Sensor, il est désormais adapté aux tonnes à lisier pour en mesurer les teneurs en eau, en N, P et K.

L’HarvestLab  installé sur une goulotte d’ensileuse

L’HarvestLab est un petit boîtier amovible pouvant se greffer sur la goulotte des nouvelles ensileuses 8000. Il met en œuvre une technologie optique basée sur le proche infra rouge, mise au point et brevetée par Carl Zeiss et certifiée par l’organisme allemand indépendant DLG. A raison de 17 analyses par seconde, l’HarvestLab mesure le taux de matière sèche (avec une précision de ± 0,78 %) ainsi que les teneurs en fibre, en amidon, en protéines ou encore en sucres de différents fourrages ensilés (maïs, herbe, luzerne, céréales immatures…). L’objectif est de qualifier la valeur nutritionnelle du fourrage afin d’optimiser la constitution de la future ration à distribuer.

Le capteur mesure 17 fois par seconde les teneurs en matière sèche et en éléments fertilisants NPK du lisier

Avec Fliegl et Vervaet

Installé non plus sur une goulotte d’ensileuse mais sur une canalisation de tonne à lisier, et rebaptisé pour l’occasion Manure Sensor, le capteur HarvestLab mesure en temps réel les teneurs en matière sèche et en éléments fertilisants NPK du lisier épandu. Le système ouvre la voie à la l’optimisation de la valorisation des effluents organiques, modulation intra-parcellaire incluse. Présenté pour la première fois à l’Agritechnica 2013, primé au Fima 2014, John Deere a développé le Manure Sensor en partenariat avec Fliegl et Vervaet. Le Manure Sensor bénéficie de la technologie TIA (Tractor Implement Automation) développée par John Deere sur  les presses à balles rondes, les arracheuses de tubercules ou encore les remorques autochargeuses. Le TIA permet à l’outil atteler de réguler la vitesse d’avancement du tracteur afin de tenir compte des astreintes de l’outil attelé, en l’occurrence l’application de la juste dose dans le cas d’une tonne à lisier.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier