Le Spectron de Pellenc réalise ses premières analyses de raisins

Raphaël Lecocq

Le Spectron flashe instantanément et sans prélèvement
Pellenc

Primé au Sitevi 2009, le spectromètre portable entre dans sa phase commerciale en France. Pellenc a commercialisé les premiers exemplaires dans l’ensemble des bassins de production ;

Le Spectron affiche et enregistre le taux de sucre, l’acidité totale, les anthocyanes et la teneur en eau

Après une année 2014 marquée par un retour à un calendrier plus conforme à la normale, l’année 2015 présente une avance du cycle phénologique selon Agreste. Au 20 juillet, sous l’influence de la canicule, la plupart des vignobles a entamé le stade de début de véraison. Conséquence : dans les vignobles les plus avancés, les premières analyses qualitatives du raisin peuvent démarrer. Et c’est ainsi que Pellenc a procédé à la mise en route de ses Spectron commercialisés depuis cette année, en France exclusivement pour commencer. L’appareil est censé se substituer aux prélèvements et analyses en laboratoires, et aux délais et aux frais qui en découlent, en réalisant à même les raisins des « flashs » sans prélèvement et sans destruction. Une innovation développée en partenariat avec Irstea (ex-Cemagref) depuis plus de 10 ans, auréolée d’une médaille d’or au Sitevi 2009 et qui trouve aujourd’hui son aboutissement commercial

 

Courbes croisées de l’acidité totale et du sucre

Analyses géolocalisées

L’appareil à batterie lithium-ion se compose d’une tête d’acquisition intégrant le spectromètre, déclenché au moyen d’une gâchette. L’écran LCD affiche les quatre paramètres mesurés par l’appareil, à savoir le sucre, l’acidité totale, les anthocyanes et la teneur en eau. Les données géolocalisées, à raison d’un centaine par ha, sont ensuite exportées sur ordinateur et analysées par un logiciel de modélisation de la cinétique de maturation et de prédiction de la date de récolte, courbes à l’appui. La répétition des flashs au fil de la saison et des millésimes alimente une base de données avec cartographie et historique.  Pellenc a ainsi installé ses premiers appareils dans tous les bassins de production en France. Le constructeur espère que la saison en cours sera porteuse de commandes en masse pour l’année prochaine, en France et à l’étranger.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires