LeBoulch racheté par le groupe Joskin

Raphaël Lecocq

Racheté par Joskin, LeBoulch va conserver son identité propre

Le fabricant d’épandeurs, de bennes et de bétaillères était en redressement judiciaire depuis le 15 mars 2012. La reprise par Joskin assure la pérennité de l’outil industriel et des emplois, avec investissements et développements à la clé.

Basée à la Vieille Lyre (27), les origines de l’entreprise de la société LeBouch remontent à 1921, avec la fabrication de carrioles adaptées à la traction hippomobile. L’entreprise s’industrialise après la seconde guerre mondiale en développant des gammes d’épandeurs à fumier, puis des bennes, avant de changer de mains à deux reprises. En 2010, LeBoulch fait l’acquisition de Haustwirth et élargit ainsi sa gamme de produits avec des bétaillères, des plateaux, des portes-outils et des outils d’entretien des prairies. L’essoufflement des résultats avait conduit à sa mise en redressement judiciaire en mars 2012. Des deux repreneurs en lice, le tribunal de commerce d’Evreux a choisi Joskin.

La cinquième usine de Joskin

Joskin est une entreprise familiale belge, une entreprise de travaux agricoles à l’origine (1968), diversifiée dans la distribution et  la réparation de machines agricoles (1973) avant de développer une activité de fabrication (1983) : épandeurs à fumier, tonnes et accessoires de traitement des lisiers, bennes, bétaillères, tonnes à eau, aérateurs de prairies. En 2011, le constructeur a présenté avec le Cargo-Track son premier véhicule à moteur (450 ch, 8 roues), dédié au transport des fourrages. Joskin a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 107 M€. L’entreprise dispose de quatre sites de production : deux en Belgique, un en Pologne et un en France (Bourges). Le groupe emploie 722 personnes.

3 M€ d’investissements en Normandie

La Vieille Lyre constituera la cinquième usine du groupe belge, un site où le nouveau propriétaire a d’ores et déjà programmé un investissement de 3 M€ en 2013, avec la construction d’un hall de production de 6000 m2, dédié aux pièces volumineuses et abritant 6 lignes de soudure. La marque LeBoulch va conserver son identité propre, asseoir son développement en France avant d’entamer sa diffusion en Europe. LeBoulch devrait réaliser une chiffre d’affaires de 9 M€ en 2012. C’est la première fois que Joskin réalise une opération de croissance externe mais peut-être pas la dernière puisque le constructeur se dit intéressé par le rachat d’un fabricant d’épandeurs de lisier.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires