Les drones Airinov passent les frontières

Raphaël Lecocq

L’eBee embarque le capteur multiSPEC 4C mesurant l’activité photosynthétique par réflectance
Airinov

La start-up exporte sa technologie et son savoir-faire sur tous les continents par le biais des distributeurs senseFly. 30 drones ont passé la frontière, soit l’équivalent de la flotte déployée en France en 2015.

Etats-Unis, Canada, Brésil, Argentine, Afrique du Sud, Chine : tels sont quelques-uns des pays où Airinov exporte ses drones équipés du capteur multiSPEC 4C. Conçu en partenariat avec l’Inra, le capteur embarqué sur un drone et ses modèles d’interprétation permettent d’optimiser la fertilisation du blé et du colza par une mesure de l’activité photosynthétique. A l’étranger, la commercialisation des drones est assurée par les distributeurs senseFly, une entreprise suisse ayant mis au point les drones eBee. Airinov partage avec senseFly un actionnaire commun, la société française Parrot, qui développe des périphériques sans fil dans le domaine du son et qui s’est fait connaître dans le secteur du mini-drone avec l’AR.Drone, un jouet vendu à des centaines de milliers d’exemplaires.

100 000 ha couverts en 2015

Airinov annonce avoir commercialisé à l’étranger 30 exemplaires de son capteur multiSPEC 4C au prix unitaire de 11000 $. C’est autant d’exemplaires que la flotte déployée en France au cours de la saison 2014-2015. En France, le déploiement du service passe par la constitution d’un réseau constitué d’opérateurs indépendants réalisant de la prestation de service auprès des agriculteurs, en s’appuyant sur l’ingénierie d’Airinov pour le traitement des données (analyse et restitution des cartes). Airinov annonce avoir séduit 20 « agridronistes » auxquels s’ajoutent 10 autres opérateurs commerciaux (coopératives, négoces) et institutionnels (Chambres d’agriculture). L’investissement dans un package Agridrone comprenant le drone, le capteur, la formation, les logiciels, les autorisations administratives et le remplacement des pièces d’usure pendant 5 ans s’élève à 28000 €. Au cours de la campagne à venir, Airinov escompte couvrir 50 000 ha de colza et 50 000 ha de blé.

Sur le même sujet

Commentaires 3

lachevrevache

j'en pense pas grand chose. J'préfère voir planer mes buses au soleil en trayant mes vaches au pré, à la main...

jadore

tres utile je ne vais plus voir mes parcelles comme ca

zer

Bonjour
j'ai un projet d'achat de drone à voilure fixe type aile; on parle beaucoup du ebee mais j'ai vu aussi les appareils de Lehmann Aviation qui ont l'air pas mal et qui semblent offrir les memes possibilités pour un prix beaucoup plus faible; est ce que quelqu'un connait? qu'en pensez vous?
merci pour vos réponses

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier