Les immatriculations de tracteurs neufs reculent de 9,2 % en novembre

Raphaël Lecocq

Les immatriculations de tracteurs étroits ont régressé de 1,1 % en novembre

Après celle de 5,7 % en octobre, la baisse de 9,2 % en novembre des immatriculations de tracteurs neufs pourrait constituer le point d’inflexion d’une courbe des ventes en hausse quasi ininterrompue depuis trois ans.

Trois années de hausse quasi ininterrompue : c’est le cycle que vient de connaître le marché des tracteurs agricoles en France. Un cycle qui connaîtra son épilogue dans quelque semaines avec la clôture des chiffres de 2013 et qui diront si le millésime en cours battra le record des ventes en nombre d’unités, établi en 2008 avec 43661 immatriculations. Pour 2014, au vu du renouvellement du parc opéré ces dernières années et indépendamment de la conjoncture économique à venir, il est fort probable que le marché hexagonal recule.

Hausse de 7,4 % en 11 mois

Depuis le 1er janvier, la hausse des immatriculations s’établit à 7,4 %, selon Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement. Dans le détail, les immatriculations de tracteurs agricoles standards, qui représentent près de 80 % du total, ont baissé de 10,9 % en novembre. Seuls les 50 à 99 ch et les plus de 300 ch sont crédités de chiffres positifs. Les tracteurs pour vignes et vergers ont reculé de 1,1 % tandis que les tracteurs pour espaces verts ont progressé de 18 %.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier