Les semoirs monograine rapides au banc d’essai

Raphaël Lecocq

Väderstad propose ses premiers Tempo en 6 et 8 rangs
Väderstad

Amazone, Horsch et Väderstad ont une jeté une pierre dans le jardin du semis monograine. Arvalis – Institut du végétal va vérifier que leurs semoirs rapides ne jettent pas les graines.

Horsch a présenté ses Maestro CC et SW à Agritechnica

13 à 15 km/h contre 6 à 8 km/h : tel est l’argument principal des nouveaux semoirs monograine proposés par Amazone avec l’EDX, Horsch avec le Maestro et Väderstad avec le Tempo. 6 à 8 km/h :  c’est ce qu’autorisent grosso modo les systèmes de distribution développés sur les semoirs les plus vendus aujourd’hui, un marché dominé par Monosem et dans une moindre mesure par Kuhn et Maschio. En doublant la vitesse de travail, sans sacrifier les deux autres variables de la productivité de chantier que sont le nombre de rangs et l’autonomie en semences, les challengers allemands et suédois entendent bousculer un ordre bien établi depuis quelques décennies. Encore faut-il que les solutions adoptées ne fassent aucun compromis sur ce que l’on exige d’un semoir monograine, et qui ne souffre aucune remise en question, à savoir : une densité à la graine près, une régularité centimétrique sur le rang, une régularité millimétrique en profondeur. Arvalis – Institut du végétal va confronter, au printemps prochain, anciennes et nouvelles générations de semoirs sur sa station expérimentale de Montardon (64).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires