Machines à vendanger : Grégoire assure la prise en main de ses machines à vendanger

Raphaël Lecocq

200 viticulteurs ont eu accès à 30 machines à vendanger durant deux jours au siège de l'entreprise à Cognac (16). Une répétition avant le baptême de feu des vendanges.

La mise en service d'un matériel neuf est une étape cruciale qui jette les bases, plusieurs années durant, de la relation entre un client et son concessionnaire. Elle est surtout un gage de la bonne et pleine exploitation des capacités des machines, toujours plus sophistiquées, quoique plus ergonomiques aussi dans leur prise en main. Coincée entre l'achat et les futures interventions de service après-vente, la mise en service reste une opération souvent perfectible. Un fait que le constructeur de machines à vendanger Grégoire ne veut plus faire rimer avec fatalité depuis plusieurs années. Les 7 et 8 juillet derniers, le constructeur a ainsi convié 200 viticulteurs ayant investi ces derniers mois dans une nouvelle machine de la marque. Durant deux jours, ils ont pu être initiés aux rouages de la conduite et de l'entretien de la machine qu'ils s'apprêtent à étrenner sur leur propre exploitation d'ici à quelques semaines.

Gamme renouvelée à 70 %

Grégoire avait présenté au dernier Sitevi une gamme de machines à vendanger largement renouvelée, concernant aussi bien ses modèles tractés G1 et G2 que ses automotrices G7, G8 et G9, sans oublier la G6, un nouveau modèle compact à usage individuel. Deux médailles d'argent avaient égrené cette refonte, l'une distinguant les modules de tri Cleantech et CleanTech Vario, l'autre la gestion automatisée et multiplexée des différent organes de la machine, symbolisée par un nouvel ensemble joystick - console.

Grégoire a mis 30 machines à disposition des 200 clients ayant investi dernièrement dans un modèle de la marque (Doc Grégoire)

Grégoire a mis 30 machines à disposition des 200 clients ayant investi dernièrement dans un modèle de la marque (Doc Grégoire)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires