Matériel d'entretien du paysage : Une épareuse automotrice à cabine pivotante

Raphaël Lecocq

Energreen revisite le standard des épareuses, en mettant l'accent sur l'ergonomie, sans renier la performance. Médaille d'argent au Sima.

C'est la cabine pivotante qui a retenu l'attention du jury international des Innovation Awards du Sima. Par simple commande hydraulique, la cabine de l'Energreen peut être orientée dans un angle compris entre 0 et 90°. Sa position à l'avant de l'autoporteur offre en prime une excellente visibilité sur un broyeur qu'il est possible d'atteler sur un relevage avant. Le tout concourt à rehausser significativement le confort de conduite, une aubaine pour ce type de chantier particulièrement éprouvant.

Deux spécificités techniques

Côté performances, Energreen n'est pas en reste et offre quelques spécificités. Le rotor est par exemple capable de travailler entre les roues avant et arrière du porteur. Ce même rotor pivote sur 180°, ce qui permet à l'épareuse de travailler en marche arrière quand pointe un obstacle. Propulsée par un moteur John Deere, l'automotrice déploie son bras jusqu'à 12 m. Elle est proposée dans des versions à deux bras (8, 10 et 12 m de portée) et à trois bras (11 m). Energreen est distribuée par les établissements DCMA-Dario (31).

La cabine de l'automotrice n'est pas seulement pivotante. Elle offre une excellente visibilité sur un outil attelable à l'avant (Doc Energreen)

La cabine de l'automotrice n'est pas seulement pivotante. Elle offre une excellente visibilité sur un outil attelable à l'avant (Doc Energreen)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires