NH Drive, le chauffeur en option

Raphaël Lecocq

Quand le NH Drive sème… le chauffeur
New Holland

Le tracteur est une réplique du T8.410 mais le chauffeur fait figure d’option car le tracteur de 410 ch obéit au doigt effleurant une tablette. Un crampon vers le tracteur autonome.

Dans le futur, le tracteur NH Drive équipé d'une remorque sera en mesure d'automatiser totalement le traitement du grain pendant la récolte, notamment le remplissage, le transport et le déchargement.

Pendant que Case IH annonçait, dans le cadre du Farm Progress Show, aux Etats-Unis, le lancement d’un concept un Magnum autonome sans cabine ( ici), New Holland, l’autre marque du groupe CNH, présentait son pendant en bleu, à savoir le NH Drive, dérivé du T8.410. Mais à la différence du Case IH, le concept de tracteur NH Drive est équipé d'une cabine parfaitement identique à celle d'un T8 standard. Il peut ainsi être utilisé pour les opérations qui ne peuvent pas encore s'effectuer en autonomie totale, comme les travaux au chargeur frontal et le transport sur voie rapide.

La tablette assure l’interface entre le tracteur et l’opérateur à distance

Questions en suspens

En dehors de cette différence, le concept et les technologies mises en œuvre sont communs aux deux marques : contrôle à distance via une interface informatique sur tablette ou ordinateur, détection des obstacles, travail en solitaire ou en convoi, compatibilité avec les solutions d’agriculture de précision (PLM chez New Holland), travail non-stop. Autres points communs aux deux marques : les interrogations laissées en suspens concernant les aspects économiques et réglementaires, même si’ilne s’agit que d’un véhicule concept. La sécurité constitue actuellement le talon d’Achille des véhicules autonomes. Si les tracteurs évoluent, en dehors des voies de circulations publiques, sur des espaces privés, les champs restent des milieux ouverts à toute intrusion. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier