Nouveaux carburants et combustibles : Des biocarburants pour les avions, de l'hydrogène pour les tracteurs

Raphaël Lecocq

Pendant que l'aviation civile expérimente les biocarburants, le premier prototype fonctionnel de tracteur à hydrogène est mis au point par New Holland.

Le mois dernier, la compagnie Air New Zeeland testait avec succès un mélange de kérosène et de biocarburant sur un Boeing 747. Le mois prochain, dans le cadre du Sima, New Holland présentera le NH2, un tracteur carburant à l'hydrogène. Les tracteurs auraient-ils une longueur d'avance sur les avions ? Peut-être. Depuis environ un an, l'aviation civile multiplie les essais de biocarburants afin de réduire ses émissions de CO2. Le transport aérien émet 2 à 3 % du CO2 au niveau mondial, avec des perspectives en forte augmentation. Pour des motifs techniques, éthiques et économiques, les biocarburants testés par les compagnies aériennes sont issus d'espèces non alimentaires, comme le palmier ou l'algue. Un des moteurs du Boeing 747 d'Air New Zeeland était ainsi alimenté par un carburant composé à 50 % de diester tiré d'huile de jatropha, une plante dont les graines ne sont pas comestibles, cultivée en Inde notamment.

D'Air New Zeeland à New Holland

Le NH2 de New Holland n'est pas un avion mais un tracteur prototype dérivé du T6000 auquel on a retiré le moteur à combustion et la transmission pour les remplacer par une pile à combustible, une réserve d'hydrogène et des moteurs électriques. Aussi fonctionnel qu'un T6000 standard, le prototype travaille en silence et ne rejette que de l'eau. Les piles à combustible surclassent les batteries classiques par leur autonomie, leur puissance, leur durée de vie et leur vitesse de rechargement. Mais les conditions de production et de stockage de l'hydrogène constituent les freins actuels au développement de cette technologie. A un détail près : les exploitations agricoles, sources potentielles d'énergie via l'éolien ou le photovoltaïque, sont susceptibles de fournir l'énergie nécessaire à la production d'hydrogène. Ce combustible peut aussi être produit à partir du méthane, donc de la biomasse…Et c'est dans ce registre global que New Holland s'inscrit avec le tracteur NH2, médaillé d'or par le jury international des « Sima innovation awards ».

Le T6000 NH2 est doté d'une pile à combustible, d'une réserve d'hydrogène et de moteurs électriques (Doc New Holland)

Le T6000 NH2 est doté d'une pile à combustible, d'une réserve d'hydrogène et de moteurs électriques (Doc New Holland)

 

Publié par Raphaël Lecocq

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires