Nouvelle chute des immatriculations de tracteurs neufs en novembre

Raphaël Lecocq

Les tracteurs standards sont les plus impactés avec une baisse de 32,7 %
Kubota

Elle s’établit à – 22,4 %, après les – 25,5 % enregistrés en octobre. Conséquence : depuis le 1er janvier, les immatriculations de tracteurs neufs passent en territoire négatif, à - 0,3 %.

A un mois de la clôture de l’exercice 2016, le cumul des immatriculations de tracteurs neufs depuis le 1er janvier s’affiche en baisse pour la première fois de l’année, certes relative (- 0,3 %) mais annonciatrice d’un solde négatif pour l’année 2016. Les chiffres communiqués par Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, ne constituent pas une surprise. Depuis le mois de juillet, le marché qui évoluait jusqu’à positivement (+ 12,3 % au 1er semestre) s’est retourné, sonné par les piètres récoltes de grains et de fourrages, doublant la peine causée l’atonie de la plupart des marchés des produits agricoles.

Les tracteurs spécialisés résistent

Pour le seul mois de novembre, les immatriculations de tracteurs neufs, toutes catégories confondues, ont donc reculé de 22,4 %. Les tracteurs standards sont les plus impactés avec une baisse de 32,7 % (-2,1 % depuis le 1er janvier). Les tracteurs spécialisés sont également en recul (- 16,9 %) mais restent en progression sur les 11 mois de l’année 2016 (+ 13,7 %). Quant aux immatriculations de tracteurs pour espaces verts, elles progressent de 1,7 % en novembre et régressent de 4,3 % depuis le 1er janvier.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires