Noyeraies : De nombreuses alternatives au désherbage chimique des noyeraies

Raphaël Lecocq

La station expérimentale de Creysse publie une fiche technique présentant les alternatives au désherbage chimique des noyeraies. Une étude exhaustive doublée de nombreuses applications pratiques.

Retour en arrière ? Pas si sûr car pas si simple. L'entretien mécanique des noyeraies était certes la règle « dans le temps ». Mais la mécanisation de la récolte, concomitante au développant des herbicides, a pointé les limites du travail du sol en terme de portance. Si les herbicides sont aujourd'hui remis en question, la mécanisation reste plus que jamais un allié de la rentabilité des vergers. D'où les interrogations sur le retour de l'entretien mécanique des vergers, notamment sur le rang.

Enherbement et mulching

La station expérimentale de Creysse (46) a dressé un inventaire des outils adaptés (lames, dents, disques, outils rotatifs), des attelages possibles (en satellite, en déporté) et des conditions dans lesquelles l'entretien mécanique a encore toute sa place, qui reste bien réelle, même si la station pointe une offre beaucoup moins étoffée qu'en viticulture et arboriculture intensive. Mais l'autre gros intérêt de l'étude est de passer en revue d'autres techniques alternatives ou complémentaires, telles que l'enherbement, le désherbage thermique (à la faveur d'innovations techniques) et enfin les techniques de paillage (synthétique ou organique) et de mulching, notamment à base de bois raméal fragmenté (BRF), des copeaux de bois vert issus de jeunes rameaux de feuillus. Bref il y en a pour tous les vergers (jeunes, adultes) et tous les modes de conduite (traditionnel, haie, irrigués ou non). Renseignements : 05 65 32 22 22.

Le mulching à base de bois raméal fragmenté est une des pistes explorées par la recherche (Doc Station de Creysse)

Le mulching à base de bois raméal fragmenté est une des pistes explorées par la recherche (Doc Station de Creysse)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires