Pellenc passe à l’Optimum

Raphaël Lecocq

L’Optimum est déclinée en 6 modèles de 125 à 175 ch
Pellenc

Le constructeur renouvelle sa gamme de machines à vendanger, plus que jamais axée sur la multifonction.

Vue depuis la nouvelle cabine de l’Optimum

Trois minutes pour dételer une écimeuse et atteler une effeuilleuse avec une réaffection automatique des fonctions sur le joystick et la console tactile Easyconnect. Un angle de braquage de 95° favorisant la maniabilité en bout de rang. Une cabine spacieuse et panoramique dotée d’un siège pneumatique anti-vibration à détection de présence. Des motorisations Perkins Tier 4i (125 à 175 ch) permettant de réduire la consommation de carburant jusqu’à 40 %. Pellenc a repensé sa gamme de porteurs polyvalents pour permettre aux utilisateurs d’explorer et d’exploiter toujours davantage le concept de la multifonction, imaginé lors de son lancement en 1993.

Tête de récolte et tri embarqué

Si l’Optimum remplit de nombreuses fonctions, le constructeur n’en oublie pas la principale qu’est la vendange. Des améliorations ont été apportées au niveau de la tête de récolte, des bras cueilleurs, des écailles.  Le convoyeur trieur souple laisse désormais passer les grains séparés. Le porteur Optimum intègre l’égreneur-trieur Sélectiv’Process de deuxième génération, permettant d’atteindre un taux de propreté de 99,8%.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires