PHD, le nouveau groupe de broyage de Rousseau

Raphaël Lecocq

Le groupe de broyage PHD a été conçu pour un usage intensif dans les chantiers les plus difficiles
Rousseau

Fruit d’une collaboration avec un client entrepreneur, le groupe de broyage PHD (Heavy Duty) est destiné aux chantiers particulièrement difficiles.

Des renforts sur les côtés, un flanc de carcasse fixe et effilé permettant une meilleure pénétration dans la végétation, un support rouleau palpeur en forme de V évitant l’effet soc de charrue, des patins d’usure interchangeables sur le rouleau palpeur, une tôle intérieure d’usure en Hardox dans la carcasse garantissant la longévité, deux barres de bridage en remplacement de quatre écrous habituels nécessitant l’utilisation d’une clé pour faciliter l’accouplement : telles sont quelques-une des caractéristiques forgeant la robustesse du nouveau groupe de broyage de Rousseau et destiné à intervenir dans les chantiers les plus difficiles.

Deux référence de 1,20 m et 1,60 m

Le groupe de broyage est disponible en 1,20 m et 1,60 m de largeur de broyage, nécessitant une puissance respective de 65 ch et 82 ch. PHD se substitue au groupe de broyage Technipro des gammes de débroussailleuses Thenor et Fulgor. Basée à Neuville-sur-Saône (69), l’entreprise conçoit et fabrique des faucheuses-débroussailleuses et turbotondeuses depuis sa création en 1962. Propriété du groupe Alamo, Rousseau a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 25 millions d’euros. L’entreprise emploie 130 personnes.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier