Première baisse des immatriculations de tracteurs depuis 30 mois

Raphaël Lecocq

Les tracteurs standards de 150 ch et plus ne sont pas concernés par la baisse des immatriculations

Les immatriculations de tracteurs neufs ont reculé de 2,03% en mai. Une baisse toute relative qui n’empêche pas le marché d’enregistrer une hausse de 8% depuis le 1er janvier 2013.

Depuis le mois de novembre 2010, les statistiques mensuelles délivrées par Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, sont systématiquement orientées à la hausse, à l’exception du mois de janvier 2011. Le mois dernier, le record d’immatriculations sur une année roulante (mai 2012 – avril 2013) a même été battu, avec 43.934 immatriculations contre 43.661 pour l’année 2008. Le marché national n’étant pas extensible à l’infini et les tracteurs étant des biens durables, la baisse des immatriculations ne pouvait que poindre. Elle est toute relative et se limite à 2,03 %.

Les mois à venir diront si ce mois de mai 2013 constitue le point d’inflexion d’une tendance durablement orientée à la baisse. Depuis le 1er janvier et en nombre d’unités, le marché des tracteurs agricoles et des tracteurs pour espaces verts affiche une progression de 8%. A noter que dans la catégorie des tracteurs agricoles standards, les immatriculations de tracteurs de 150 ch et plus restent orientées à la hausse.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier