Pulvérisation : Hardi contrôle la hauteur de pulvérisation par ultrasons

Raphaël Lecocq

AutoHeight est un système un ultrasons permettant de maintenir constante la hauteur de pulvérisation. Un des derniers paramètres pour une parfaite maîtrise de la pulvérisation.

Avec le respect de la dose/ha, la qualité de répartition longitudinale (débit proportionnel à l'avancement), la qualité de répartition transversale (dispositifs anti-fouettement), les buses anti-dérive et la taille optimisée des gouttelettes, on pensait avoir cerné l'ensemble des paramètres définissant la qualité de pulvérisation. C'était oublier la hauteur de rampe et plus précisément la distance qui sépare les buses de la cible. Une couverture parfaite de la cible, sol ou végétation, exige en règle générale le respect d'une distance de 50 cm, distance liée au cône de pulvérisation produit par les buses.

3 ou 5 capteurs selon la largeur de rampes

Le capteur à ultrasons proposé par Hardi est capable de prendre son repère, soit au niveau du sol, soit au niveau supérieur de la végétation. Un choix opéré par l'utilisateur depuis un boîtier spécifique installé en cabine, assorti d'un possibilité d'ajuster la sensibilité. Un capteur central situé sous le cadre et deux capteurs latéraux fixés sur les rampes (4 pour des rampes de plus de 32 m) permettent de commander l'ajustement hydraulique de la hauteur de pulvérisation et de déjouer ainsi les irrégularités du terrain. Les dispositif offre une bonne réactivité, y compris à des vitesses de 20-25 km/h. La version AutoSlant équivaut à AutoHeight sans la géométrie variable.

Le capteur à ultrasons est capable de corriger la distance qui sépare la rampe du sol ou de la végétation, selon un choix opéré en cabine par le chauffeur

Le capteur à ultrasons est capable de corriger la distance qui sépare la rampe du sol ou de la végétation, selon un choix opéré en cabine par le chauffeur

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier