Pulvérisation : Horsch se replonge dans la pulvérisation

Raphaël Lecocq

Le constructeur allemand s'associe à son compatriote Leeb pour proposer un automoteur et un appareil traîné. Horsch avait développé son propre automoteur au début des années 1990.

C'est en 1990 que Horsch avait présenté son premier automoteur de pulvérisation. Le Horsch Pflege-Trac PT 150 était un appareil de 152 ch doté d'une cuve de 4000 l et de rampes de 36 m. Le produit avait été arrêté quelques années plus tard car ne répondant pas aux critères de performances du constructeur, ce dernier étant connu pour mettre la barre très haut. Le retour de Horsch dans l'univers de la pulvérisation était latent depuis quelques années. On en sait désormais un peu plus sur la manière dont il va s'opérer et les premiers produits qui vont le matérialiser. Horsch s'est en fait associé à un spécialiste du secteur, le fabricant Leeb, avec lequel il vient de fonder la Sarl Horsch Leeb Applications Systems, dirigée par Therodor Leeb. La collaboration entre les deux entreprises remonte à 2004.

8000 litres à 23 km/h

Les deux premiers appareils commercialisés sous la nouvelle bannière sont le fruit de cette collaboration. Ils étaient déjà commercialisés en Europe de l'Est. Les appareils font désormais cap à l'Ouest sous une bannière commune, précédant de nouveaux modèles en développement. L'automoteur PT 270 dispose d'une cabine avancée, d'un moteur Deutz de 270 ch, d'une transmission hydrostatique, le tout lui permettant d'emporter 8000 l de bouillie distribuée sur 36 m de large à la vitesse de croisière de 23 km/h dans les champs. Le GS 6000 est quant à lui un appareil traîné d'une capacité de 6000 litres.

Horsch Leeb signe l'arrivée d'un nouvel acteur dans le secteur des automoteurs (Doc Horsch Leeb)

Horsch Leeb signe l'arrivée d'un nouvel acteur dans le secteur des automoteurs (Doc Horsch Leeb)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier