Pulvérisation sur maïs en végétation : Berthoud traite les maïs jusqu'à 3,15 m de haut

Raphaël Lecocq

L'automoteur Raptor, dans sa version à grande garde au sol, peut recevoir un double cadre permettant d'atteindre 3,15 m de hauteur de traitement. Une alternative aux traitements aériens dirigés contre la chrysomèle.

Nul ne connaît le destin de la chrysomèle du maïs sur le sol français. Seules certitudes : sa nuisibilité est potentiellement forte, la lutte curative nécessite des traitements insecticides sur des maïs pleinement développés et sa présence, endémique depuis 2002 en France, n'a pas été démentie en 2009, avec des foyers détectés cet été en régions Rhône-Alpes, Alsace et Bourgogne. Lesquels ont déclenché des traitements insecticides, réalisés pour la plupart par voie aérienne, les pulvérisateurs se voyant barrer la route par la hauteur de végétation.

Une hauteur comprise entre 0,50 m et 3,15 m

Les solutions terrestres restent pourtant préférables aux solutions aériennes car plus précises et moins onéreuses. Berthoud a intégré ce paramètre en concevant son nouvel automoteur Raptor, commercialisé depuis l'automne 2008. Sur les versions développant les plus grandes gardes au sol (1,40 m et 1,60 m), le constructeur propose en option le montage de la rampe de pulvérisation sur un double cadre coulissant, animé par des chaînes. Le dispositif permet de porter la hauteur maxi de pulvérisation à 3,15 m, sans aucune manipulation. En position basse, la hauteur de la rampe se positionne à 0,50 m du sol et reste par conséquent adaptée aux applications herbicides de printemps. Les automoteurs Raptor sont proposés en 3200 et 4200 litres, dans des largeurs comprises entre 24 à 42 m.

Doté de son double cadre coulissant, l'automoteur Raptor peut survoler les maïs (Doc Berthoud)

Doté de son double cadre coulissant, l'automoteur Raptor peut survoler les maïs (Doc Berthoud)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires