Robot de traite : Le grand Est répond aux interrogations des éleveurs

Raphaël Lecocq

Les réseaux élevage des régions Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine publient un document répondant aux principales interrogations des éleveurs. Le robot sous toutes ses… soudures.

« Et si j'installais un robot de traite ? » : tel est l'intitulé du document de 8 pages édité par les réseaux élevage du grand Est. Une question empreinte de légèreté, au regard d'un investissement au caractère extraordinaire, susceptible de marquer à vie de celui ou de celle qui le réalise. En fait, l'ensemble du document est présenté sous forme de questions, qui balaient tous les aspects, depuis la gestion du troupeau (quel robot pour mon troupeau ?) à l'intégration dans le bâtiment (quelle circulation pour mes animaux ?) en passant par l'alimentation (comment dois-je gérer le pâturage ?) sans occulter les aspects économiques…

10 ans de recul, 6 constructeurs

10 ans après sa première apparition en France, le robot de traite est présent dans tous les bassins de production, à plusieurs centaines d'exemplaires. Les avantages et les inconvénients de la traite automatisée sont de mieux en mieux cernés, ce qui réduit les risques d'insatisfaction. Cependant, il n'est pas deux élevages identiques et l'investissement requiert un examen approfondi et personnalisé du contexte. Six fabricants disposent aujourd'hui d'une offre. Le document édité par les réseaux d'élevage du grand Est est accessible depuis le site internet de l'Institut de l'élevage (www.inst-elevage.asso.fr).

10 ans après son apparition en France, le robot de traite n'a rien perdu de son pouvoir d'attraction

10 ans après son apparition en France, le robot de traite n'a rien perdu de son pouvoir d'attraction

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires