Semoirs maïs : Quel kit anti-poussières ?

Raphaël Lecocq

L'obligation d'adapter un kit anti-poussières pour semer des maïs enrobés au Cruiser est officielle. Le kit gratuit proposé par Syngenta n'est pas homologué par les constructeurs.

Une histoire d'argent ? Oui et non. Oui parce que les deux principaux fabricants de semoirs monograine du marché, Kuhn et Monosem, proposent des kits spécifiques, que les clients peuvent se procurer chez leur distributeur, moyennant 250 à 400 euros selon le modèle. Oui parce que dans le même temps, Syngenta, promoteur du Cruiser, propose une adaptation gratuite à ses clients, mais non homologuée par les deux fabricants en question.

Semer le doute

La situation peut perturber les maïsiculteurs. Les sommes en jeu ne sont pas négligeables, d'autant qu'il faut y ajouter les heures de main d'oeuvre nécessaires au montage. Sans compter que les conditions d'utilisation de la spécialité insecticide sont particulièrement restrictives. Quid du Cruiser en 2010 ? Dans ces conditions, le gratuit peut l'emporter facilement sur le payant. Sauf que la solution Syngenta n'est pas homologuée par les fabricants. Manoeuvre purement mercantile ? Pas sûr. Motif invoqué : la régularité de la distribution des graines. Les fabricants ont mobilisé de gros moyens pour mettre au point les kits, les faire homologuer (BBA en Allemagne) avant de passer à la fabrication. Le tout en quelques mois. Nul doute qu'ils s'en seraient passés.

Monosem présentait au Sima son kit anti-poussières

Monosem présentait au Sima son kit anti-poussières

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier