Techniques culturales simplifiées : Rendez-vous au Festival du non labour et du semis direct

Raphaël Lecocq

Le Festival du non labour et du semis direct se déroulera le 14 septembre au lycée agricole de Saint-Pouange (10). Cette manifestation explore des itinéraires techniques innovants, avec des retours d'expériences locales et internationales.

Expositions, démonstrations, conférences : le Festival du non labour et du semis direct, 13ème édition du nom, applique la recette qui fait le succès des salons de terrain, avec en point d'orgue la présentation en dynamique de matériels. A ceci près que les machines en action, qu'il s'agisse d'outils de travail du sol et de semoirs, ont toutes à voir avec l'agriculture de conservation et son pendant que sont les couverts végétaux. Ce festival est une bonne occasion de voir des équipements et des techniques toujours un peu atypiques dans le paysage. Il est également riche de conférences axées sur le retour d'expériences d'agriculteurs et de chercheurs, à la fois français et étrangers, et notamment nord-américains. Rendez-vous le 14 septembre au lycée agricole de Saint-Pouange, à partir de 9h30 (entrée : 5 €).

Le programme des conférences

- 10h00 – 10h30 : état des lieux et bilans des essais et observations en matière de simplification de travail du sol, de couverts, de cultures associées et de localisation de la fertilisation dans l'Aube, par Jeanne-Marie Labrosse, Chambre d'agriculture de l'Aube
- 10h30 – 11h00 : évolution des techniques d'implantation et approches de fertilisation en TCS et SD, par Guillaume Soyeux, Ceta Craie Marne Sud
- 11h00 – 11h30 : bilan des 6 premières années du Club Nouriciagrosol et avancées en matière d'équipements, de couverts, de variétés et de fertilisation, par Michel Denis, Nouricia
- 11h30 – 15h30 : les 20 ans de la plate-forme d'expérimentale sur les impacts agronomiques et environnementaux des couverts d'intercultures de Thibie (51) : résultats, bilans et interactions entre les pratiques culturales et les stratégies de fertilisation, par Gérard Aubrion, Arvalis / Arep
- 14h00 – 16h00 : nouvelles approches en matière de fertilité et fertilisation (loi du minimum et loi du maximum) et adaptation à la simplification du travail du sol, par Steve Townsend, agronome anglais spécialiste de la fertilisation
- 16h00 – 17h00 : mise en oeuvre et la gestion du semis direct dans les conditions pédoclimatiques du Québec. Présentation de la démarche de labellisation « Terre Vivante » par Jocelyn Michon, aAgriculteur Québécois et ancien président d'Action Semis Direct au Québec
- 17h00 – 18h00 : évolutions récentes en matière de techniques de semis direct, de rotation, de couverture des sols et de préservation de l'environnement dans les grands espaces agricoles de l'Ouest américain, par Ann Fischer, du Service National de la conservation des ressources et du Sol (Montana, USA).

Le Festival du non labour et du semis direct vaut autant pour ses équipements atypiques que pour ses conférences

Le Festival du non labour et du semis direct vaut autant pour ses équipements atypiques que pour ses conférences

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier