Un concours sur l’agriculture satellitaire ouvert aux jeunes agriculteurs et étudiants

Raphaël Lecocq

Les lauréats et sponsors de l’édition 2012 du concours européen «Farming By Satellite»
GSA

A l’initiative de l’Union européenne et soutenu par Bayer CropScience et Claas, le concours récompensera des projets démontrant comment la technologie satellitaire peut améliorer la production, l’efficacité et réduire l’impact environnemental de l’agriculture.

Evolutions et perspectives du recours aux satellites en agriculture

Le Centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture consacre son Analyse n°67 de février 2014 aux évolutions et perspectives du recours aux satellites en agriculture. Celui-ci  connaît un succès croissant depuis une dizaine d’années. Il est toutefois inégal selon les pays : d’usage courant aux États-Unis, il est encore rare dans les pays en voie de développement. À la ferme, les techniques d’imagerie satellite ont déjà changé les pratiques et ouvrent de nouvelles perspectives, particulièrement pour l’agriculture dite  de précision. Mais les satellites d’observation s’emploient aussi au-delà de la seule exploitation : contrôle PAC, prévisions de récolte, télé-épidémiosurveillance, etc. Les usages agricoles des satellites, publics ou privés, sont amenés à se diversifier et ils laissent entrevoir des perspectives prometteuses en termes économiques, de conditions de travail et de respect de l’environnement. Cependant, l’appropriation de ces nouveaux outils demande une formation et un conseil adaptés, et leur généralisation n’est pas exempte de risques (endettement, dépendance technologique, etc.) qui amènent à s’interroger sur l’évolution des métiers agricoles qui peut en résulter.

«Nous cherchons des solutions créatives qui emploient la technologie satellitaire gratuite en aidant les agriculteurs partout dans le monde», déclare Gian-Gherardo Calini, Chef du départment Market Development de la GSA, l’agence de l’Union européenne en charge des activités de navigation par satellite. « Nous attendons des propositions d’équipes commerciales mais également d’étudiants en agriculture, en horticulture et en science de la vie. C’est une opportunité fantastique pour les jeunes de mettre en avant leurs idées et de les confronter à des entreprises majeures et à d’autres chercheurs».

 

Pré-enregistrement avant le 28 février

Les lauréats peuvent soumettre des études de cas d’essais, de nouvelles idées, des innovations, notamment celles qui utilisent EGNOS, le futur système Galileo ou Copernicus, le programme européen d’observation de la terre. Les projets peuvent être proposés individuellement ou en équipe et les participants doivent être âgés de moins de 32 ans. Le total des prix pour le concours «Farming By Satellite» est de 13 000 €.  Les meilleures idées et potentielles applications ne doivent être soumises avant le 14 avril 2014 mais un pré-enregistrement est obligatoire avant le 28 février sur le site du concours (www.farmingbysatellite.eu)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier