Un nouveau TurboDisc pour les semoirs Horsch

Raphaël Lecocq

Horsch présentera au Sima son TurboDisc nouvelle génération
Horsch

Le constructeur apporte trois modifications à l’élément semeur présent sur les gammes Pronto, Focus et Express. A voir au Sima.

L’élément semeur à doubles disques TurboDisc occupe une place prépondérante dans l’univers du semis chez Horsch puisqu’il équipe toutes les gammes de semoirs en ligne du constructeur, à l’exception des Sprinter et de leur système de mise en terre à dents. Faire évoluer un organe qui a fait ses preuves et qui supporte autant d’enjeux n’est pas un acte anodin. A l’occasion du Sima, Horsch présentera la nouvelle génération de son élément semeur. La première des trois modifications n’est pas forcément la plus visible puisqu’elle touche au processus de fabrication. Horsch a désormais recours à l’hydroformage, une technique empruntée à l’industrie automobile et qui consiste à injecter  un mélange d'huile et d'eau sous très haute pression dans le châssis de l'élément semeur afin de lui  donner la forme voulue sans altérer les qualités mécaniques de l'acier. Le procédé permet de réduire le nombre de pièces d'assemblage et de renforcer la résistance et la fiabilité.

Languette et roulette

Les autres modifications concernent la languette et la roue de réappui garantissant le placement de la graine. Sur le nouveau TurboDisc, l'angle entre le sol et la languette de réappui a été diminué pour éviter d’entraîner la paille sur le passage du semoir tout en réduisant l’usure. La languette est également plus mince à son extrémité afin d’épouser le fond du sillon et d’améliorer la dépose de la graine tandis qu’elle s’épaissit au point de fixation sur le TurboDisc pour renforcer l’accroche. La roulette de réappui voit son diamètre augmenté pour diminuer sa vitesse et limiter l’usure. Son bandage caoutchouc est plus souple pour éviter à la terre d’adhérer. La jante est plus épaisse afin d’éviter toute accumulation de terre contre son bras de support. Enfin, le décrotteur de la roulette ne travaille plus perpendiculairement et l’angle donné permet de rediriger le flux de terre à côté du sillon.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires