Une alliance mondiale entre principaux syndicats de l’industrie des machines agricoles

Raphaël Lecocq

Alain Savary, délégué général d’Axema, assure la première présidence de l’Alliance Agrievolution
Axema Agriévolution Sima

L’Alliance Agrievolution rassemble neuf organisations professionnelles majeures, dont la française Axema. Les défis agricoles à venir motivent cette coopération.

Pour relever les défis alimentaires à l’horizon 2050, il faudra produire plus et partout. Et la mécanisation continuera assurément d’être un levier important de l’augmentation de la productivité du travail et au final de la production de denrées et matières premières agricoles. Les principaux acteurs de l’agroéquipement ont considéré qu’une coopération à l’échelle internationale serait le meilleur des garants pour relever les défis à venir et faire office d’interlocuteur unique et représentatif dans les différentes instances. Ils viennent donc de constituer une alliance. Les constructeurs étaient déjà fédérés au sein d’organisations nationales, dans les pays à forte tradition industrielle. En France, c’est Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement, qui symbolise cette fédération.

Un Français à la présidence

Axema fait bien évidemment partie des neuf organisations professionnelles engagées dans l’Alliance Agrievolution. Les huit autres représentent l’Allemagne, l’Italie, l’Union européenne, la Turquie, la Russie, l’Inde, le Brésil et les Etats-Unis. Et c’est du reste Alain Savary, délégué général d’Axema, qui assure la présidence de l’Alliance nouvellement créée. Les origines de l’Alliance remontent à 2008, avec la tenue du Forum Agroevolution à Rome, sous l’égide de l’organisation italienne Unacoma. Après Orlando (Floride) en 2010, c’est Paris qui avait accueilli la troisième édition du forum, dans le cadre du Sima 2011. Le prochain forum aura lieu en décembre 2013 à New Delhi en Inde.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier