Valtra renouvelle (vraiment) sa série T

Raphaël Lecocq

Un poids de 7,3 t pouvant être lesté à 13,5 t, un relevage arrière de 10 t , un relevage avant de 5 t, un rayon de braquage de 5,25 m même avec chargeur, un  pont avant suspendu pneumatiquement, une garde au sol de 60 cm
Valtra

Des automatismes inédits sont intégrés dans la gestion du moteur et de la transmission. La nouvelle série compte sept modèles six cylindres d’une puissance comprise entre 155 ch et 250 ch, déclinés en quatre finitions.

Les 7 modèles de la série T

Série Puiss. Max 
 ch/kW/Nm
Puiss. Max avec boost
 ch/kW/Nm
T144  155/114/640 170/125/680
T154  165/121/680  180/132/740
T174  175/129/740 190/140/780
(T174 Eco)  175/129/850 190/140/900
T194  195/143.5/800  210/154.5/870
T214  215/158/870 230/169/910
T234  235/173/930 250/184/1000
La cabine de la série T : 6 m2 de surface vitrée, visibilité sur 360°, pare-brise et vitre arrière à chauffage électrique, essuie-glace avant couvrant 270 °, caméras de sécurité arrière montées en usine, phares de travail avant et arrière à LED, poste de conduite inversée

En dehors de la finition Direct dotée d’une transmission à variation continue, les finitions Versu, Active et HiTech mettent en œuvre des transmissions Powershift. Et c’est notamment à cet endroit que le constructeur a concentré le renouveau de la gamme, avec une frontière de plus en plus ténue entre une transmission continue (CVT) et une Powershift. Sur la nouvelle série T en mode Powershift, la pédale d'accélérateur ne contrôle pas uniquement le régime moteur mais aussi la vitesse d’avancement, comme avec une transmission CVT. La pédale d'embrayage s'utilise uniquement lors du démarrage du moteur, les pédales de frein contrôlant également l'embrayage. Avec la fonction N-Auto, toujours activée, je freine et je m’arrête sans caler. Je relâche les pédales de frein et je repars en douceur. Un autre automatisme, dénommé Mode PDF est disponible en exclusivité : je règle mon régime moteur en fonction de la vitesse de prise de force demandée. Ensuite, je gère le passage des rapports Powershift dans la gamme à l’aide de la pédale d’avancement. Je dissocie donc régime moteur et vitesse d’avancement.  Valtra a également intégré d’autres innovations comme le Hill Hold qui permet de maintenir le tracteur immobile en côte afin de redémarrer en douceur sans utiliser la pédale d’embrayage ou l’assistance hydraulique qui facilite l’utilisation d’un chargeur. La nouvelle finition Active est dotée d'une transmission à 5 Powershifts (4 gammes de travail et 2 rampantes) et d'un circuit hydraulique de type Load Sensing à commandes mécaniques.

Valtra renouvelle (vraiment) sa série T

Moteur Scr sans Fap

La nouvelle série T reçoit un moteur Agco Power 6 cylindres de 6,6 litres pour les T144 et T154 et 7,4 litres pour les modèles supérieurs, conforme à la norme Tier4 Final grâce à la technologie de dépollution Scr sans filtre à particule (Fap). Les intervalles d'entretien sont désormais de 600 heures, avec des points de contrôle quotidiens facilités. Le modèle T174 est également disponible avec la fonction exclusive EcoPower de Valtra. Lorsque le conducteur appuie sur le bouton Eco, la cartographie moteur change afin que le tracteur puisse travailler « au couple », soit à 1800 tr/min. En mode Power, la puissance max est disponible. Sur tous les modèles, la fonction SigmaPower apporte un surcroit de 15 ch. de puissance lors de l’activation de la prise de force. Le boost quant à lui est activé au transport en gammes C ou D. La série T embarque le système de guidage AutoGuide 3000 et le système de télémétrie AgCommand qui permet de surveiller l'utilisation du tracteur, d'anticiper les besoins d'entretien et de compiler les données d'utilisation.

Sur le même sujet

Commentaires 2

acid

bof on voit certain conducteur qui ne le sont pas vraiment

bebert12

il n'y a plus qu'à inventer le robot qui va le conduire. il faudra qu'il soit intelligent.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires