Wall-Ye, un robot au service de la viticulture de précision

Raphaël Lecocq

Le robot VIN, de Wall-Ye, a l’ambition de réaliser des opérations culturales en totale autonomie
Wall-Ye

Le constructeur français du robot terrestre Wall-Ye est partie prenante du projet européen VineRobot destiné à développer la viticulture de précision.

Huit partenaires dont trois français sont engagés dans le projet européen VineRobot

Des satellites de télédétection, des drones, des capteurs embarqués sur des automoteurs ou encore des systèmes d’analyse piétonniers : l’agriculture est scrutée de toutes parts par des capteurs en tous genres. Un robot terrestre vient s’ajouter à la liste des systèmes d’observation. Il est fourni par Wall-Ye, une entreprise basée à Macon (71). Développé depuis 2009, son véhicule terrestre sans pilote VIN (Viticulture intelligente et naturelle) a vocation à exécuter des tâches telles que la taille, l’épamprage ou encore l’ébourgeonnage.

Les Vignerons de Buzet en pointe

Dans le cadre du projet VineRobot, la mission du robot sera concentrée sur la collecte d’informations caractérisant l’état physiologique de la vigne (bois, feuilles, grappes) et du sol (état hydrique) VineRobot est un projet de recherche européen piloté par l’Université de la Rioja en Espagne. Il fédère huit partenaires dont les français Wall-Ye (véhicule terrestre), Force A (diagnostic et aide à la gestion des cultures en temps réel) et les Vignerons de Buzet. La coopérative du Lot-et-Garonne est par ailleurs impliquée dans l’expérimentation des nouvelles technologies, en collaboration avec Telespazio France, en faisant notamment appel à un drone.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier