Aude : Le gewurztraminer fort prometteur en Languedoc

Claudine Galbrun

la suite d'essais menés dans l'ouest audois par la chambre d'agriculture, le gewurztraminer aurait une belle carte à jouer.

Gewurztraminer, sylvaner, riesling mais aussi pinot gris, pinot blanc, auxerrois, carménère et bien d'autres ne sont plus interdits de séjour en Languedoc-Roussillon, conséquence du plan de modernisation qui autorise désormais la plantation de toutes les variétés de raisin de cuve sur l'ensemble du territoire métropolitain. Du coup, les références acquises depuis quelques années par la chambre d'agriculture de l'Aude sur le comportement viticole et oenologique en zone méditerranéenne, reprennent toute leur actualité. Et de ces essais, le gewurztraminer (clone 47, 48 et 643) sort grand gagnant.

Le gewurztraminer, de tous les cépages alsaciens étudiés, est sans contexte le plus intéressant en région Languedoc –Roussillon, selon la chambre d'agriculture de l'Aude. (P. Cronenberger)

Le gewurztraminer, de tous les cépages alsaciens étudiés, est sans contexte le plus intéressant en région Languedoc –Roussillon, selon la chambre d'agriculture de l'Aude. (P. Cronenberger)

Systématiquement en tête

“ C'est sans conteste le cépage le plus intéressant et cela, sur tous les millésimes étudiés. Il est ressorti systématiquement en tête des vins dégustés. Sachant que la référence était le chardonnay ”, indique Gilbert Cazals, de la chambre d'agriculture de l'Aude. “ Il est très typé, présente une forte intensité aromatique et un bon équilibre. Et il donne des produits séduisants tant en vin de cépage qu'en assemblage. ” Le pinot gris et le pinot blanc sont aussi des variétés à suivre, ayant également donné de bons résultats. En revanche, la chambre d'agriculture déconseille le sylvaner et le riesling, déficients et dominés par l'acidité. Le viognier s'est également montré moyen, manquant de caractère et de typicité. La chambre poursuit des essais comportementaux avec d'autres cépages. Il semblerait que la carménère et le castets soient prometteurs. Mais ces premiers résultats doivent encore être validés.

Source Réussir Vigne Juillet-Août 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier