Ce qui se cache derrière les programmes de durabilité

Marion Ivaldi et Arnaud Daphy - Réussir Vigne Octobre 2012

Ce qui se cache derrière les programmes de durabilité

Un chercheur allemand, Bastian Klohr, a réalisé un petit jeu de comparaison des différents programmes de durabilité du vin. Conclusion : derrière un même mot, les réalités sont différentes.

Le principe du développement durable (en anglais : sustainable development), tel que défini par la conférence de Rio, se fonde sur trois piliers : l’environnement, l’économie et le social. Dans la réalité qu’en est-il ? C’est ce que s’est demandé le chercheur allemand, Bastian Klohr de la Horschule Heilbonn. Il a ainsi présenté lors du dernier congrès de l’OIV, une carte comparative de plusieurs programmes viti-vinicoles qui s’affichent comme durables. Surprise : un seul programme parvient à réunir des actions en faveur des trois piliers du développement durable. Il s’agit du programme allemand. En revanche, tous les programmes s’intéressent à l’environnement, un constat  de la confusion souvent faite entre la durabilité et la protection de l’environnement. Remarquons l’absence de la France, dont la filière n’a pas de programme national unique destiné à faire valoir, au niveau international, une démarche de durabilité.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier