Chiffre d'affaires record pour les ventes de champagne en 2015

   Chiffre d'affaires record pour les ventes de champagne en 2015

Les ventes de bouteilles de champagne pour l'année 2015, sans dépasser en volume l'année record de 2007, ont généré le plus important chiffre d'affaires de l'histoire avec 4,75 milliards d'euros (+5,6% par rapport à 2014), a-t-on appris mercredi

Au total, 312,5 millions de bouteilles ont été expédiées en 2015 contre 307,2 millions en 2014, soit une hausse de 1,7%. Les 339 millions de cols expédiés en 2007, année record,  avaient quant à eux généré 4,56 milliards d'euros de recettes. Cette croissance en valeur reste supérieure à la croissance en volume et s'affiche "comme le modèle économique qui doit prévaloir en Champagne pour les décennies à venir", avait expliqué en décembre à l'AFP Jean-Marie Barillère, coprésident du Comité Interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

L'export, en progression de 4%, tire toujours la croissance en volume, tandis que les ventes en France se stabilisent en conservant le niveau de 2014, soit 162 millions de bouteilles, après plusieurs années consécutives de baisse. Avec 80,2 millions de bouteilles (+3,3%), les ventes sur le marché européen poursuivent leur progression entamée l'an passé. Les pays tiers (hors Union européenne) confirment leur goût pour le champagne avec 70,5 millions de bouteilles (+4,8%), un niveau jamais atteint auparavant.

C'est ce dernier phénomène en particulier qui explique le chiffre d'affaires record des ventes de champagne, avec un prix moyen de la bouteille supérieure pour "des raisons évidentes de transport", a souligné a un représentant du CIVC, Thibaut Le Mailloux. "Ces marchés lointains sont prêts à payer le prix juste pour un produit représentant pour eux l'art de vivre à la française", a-t-il analysé. De plus, les consommateurs de ces pays tiers sont friands de cuvées spéciales - rosé, millésimé, cuvées prestige. "Ce sont des champagnes plus rares, plus coûteux", a affirmé Thibault Le Mailloux.

S'ils perdent du terrain sur le marché français (-4,8%) au profit des Maisons, les vignerons indépendants tirent leur épingle du jeu à l'export (+5,9% dans les pays tiers, +6,2% dans l'UE).  Le mois de décembre reste pour l'ensemble des expéditions, avec 42 millions de cols, la période la plus importante de l'année.

Sur le même sujet

Commentaires 1

rotschild

waou champagne ...merci francois pour les 7 points de cotisation en moins et pour la defiscalisation sur investissement merci de tout coeur , quand on a de si gros resultats c'est un creve coeur de payer autant d'impot

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier