Des étiquettes de vin à lire et à sentir

Marion Ivaldi - Réussir Vigne Juin 2013

Des étiquettes de vin à lire et à sentir
Œnovéthique est une étiquette détachable et dépliable qui permet de démultiplier la surface de communication. DR

En matière de packaging tous les moyens sont bons pour se démarquer. En voici deux exemples.

L’étiquette qui se feuillette

Œnovéthique apporte une réponse de singularisation du packaging. Il s’agit d’une étiquette qui se feuillette, permettant de démultiplier la surface de communication à la disposition du vigneron. Les bords de l’étiquettes sont magnétiques, ce qui assure une fermeture résistante. Autre avantage, le livret est détachable : le consommateur peut ainsi l’emmener où il veut ou le donner à un ami.
Le principal avantage de cette étiquette est la démultiplication de la surface de communication. Il reste en effet souvent peu d’espace pour communiquer sur le produit une fois mis les informations de base et les obligations réglementaires. Avec Œnovéthique, il est désormais possible de s’étendre sur le terroir, l’historique du domaine et pourquoi pas proposer une petite recette de cuisine. L’étiquette peut également être exploitée à l’export permettant la traduction en plusieurs langues d’informations sur le domaine.

Capture d’écran 2013-06-17 à 11.24.19

DR

 “ Mon étiquette a du nez "

La maison Louis Mousset, filiale de l’Union des vignerons des Côtes du Rhône, lance R Osé, un vin rosé “ chic et glamour ” dont la bouteille est dotée d’une étiquette olfactive. Le consommateur en frottant l’étiquette peut ainsi découvrir, avant d’ouvrir la bouteille, les arômes qui y seront présents. Ce vin est vendu entre 4 et 5 euros.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier