Des images et des mots : Le vin au fil de l'eau », un voyage le long des fleuves et des vignobles

Marion Ivaldi

Le Rhin, le Rhône, la Loire et la Garonne abritent sur leurs rives certains des plus beaux terroirs français. C'est à leur rencontre que sont partis Jacques Maigne, journaliste, et Patrick Cronenberger, photographe. À travers leur balade, ils ont su révéler la poésie qui se dégage de cette relation particulière liant le fleuve à la vigne. Et leurs regards dressent un portrait original des terroirs viticoles. C'est peut-être un des talents du livre de savoir parler de ces terroirs en prenant, une fois n'est pas coutume pour ce genre de livre, du recul sur les paysages viticoles et en les replaçant dans un contexte géographique où les villes s'érigeant sur les berges, sont parties prenantes du décor. Car la cité a sa place dans le terroir écrit Jacques Maigne : “ le choix de l'implantation (des vignobles), selon Hugh Johnson, répond toujours à la même logique : “ au plus près d'une ville et presque toujours sur un cours d'eau ”.

« Le vin au fil de l'eau » raconte le lien étroit, qui au fil des siècles, s'est tissé entre les fleuves et certains des plus beaux terroirs français. (DR)

« Le vin au fil de l'eau » raconte le lien étroit, qui au fil des siècles, s'est tissé entre les fleuves et certains des plus beaux terroirs français. (DR)

Quelques vignerons sont également présentés, comme autant de balises. Des vignerons qui, écrit Jacques Maigne, “ ont tous en commun ce lien étroit, vibrant avec leur territoire, leur terroir. Ils sont paysans, gens de la terre, gens d'une culture, témoins d'une magie millésimée. Chaque année, le même prodige, la même angoisse, la même exaltation, les mêmes doutes ”.


« Le Vin au Fil de l'Eau », Jacques Maigne, Patrick Cronenberger, éd. Aubanel, 219 pages, 39 euros.

Source Réussir Vigne Mars 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier