Des poudreuses simples peuvent faire l'affaire

Ludovic Vimond

Des poudreuses simples peuvent faire l'affaire
Des descentes dans le rang sont préférables au poudrage par le dessus. - © Berthoud

Le CIVC et la chambre d'agriculture de Côte-d'Or ont réalisé des tests sur les poudreuses au cours de la campagne 2015 en Champagne et en Côte-d'Or. S'appuyant sur le protocole défini lors de premiers tests réalisés sur poudreuses par le CIVC en 2014, ils ont comparé les modèles et les montages sur la répartition et la quantité de produit appliquée.

Appliquer en face par face dans chaque rang

Comme en pulvérisation, l'application de poudre en face par face dans chaque rang obtient les meilleurs résultats, surtout lorsqu'il s'agit de viser uniquement la zone fructifère. Même avec des turbines puissantes, vouloir traiter plus de deux rangs avec une descente s'avère peu efficace. Le choix des diffuseurs occupe une importance capitale, les appareils dotés de descente se terminant par un T en PVC de diamètre 10 cm, obtenant des résultats hétérogènes et moins performants. "Avec de bons diffuseurs et pour ne pas brûler, il peut être envisagé de réduire le régime de turbine (donc la consommation) et la quantité de poudre appliquée à l'hectare", affirme Jérémie Nobs, conseiller agroéquipement à la chambre d'agriculture de Côte-d'Or. Le CIVC a noté également que les appareils à cuve pressurisée obtenaient de meilleurs résultats que ceux à écoulement gravitaire. Attention également aux accumulations de poudre sur certains modèles. Veillez au bon entretien du matériel pour maintenir les performances. Pour le CIVC comme pour la chambre d'agriculture de Côte-d'Or, ces performances restent globalement moyennes, avec des pertes par dérive importantes. Les deux organisations attendent des constructeurs qu'ils fassent évoluer leur matériel pour les améliorer.

Source Réussir vigne

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier