Des viticulteurs de l'Aude vident des cuves de vin espagnol à la frontière

Des viticulteurs de l'Aude vident des cuves de vin espagnol à la frontière

Plus d'une centaine de viticulteurs ont installé lundi un barrage filtrant au péage du Boulou (Pyrénées-Orientales), à une dizaine de km de la frontière franco-espagnole, déversant du vin pour dénoncer les importations à bas prix en provenance des pays du sud

Les viticulteurs, partis du département voisin de l'Aude et rejoints parune quinzaine de vignerons des Pyrénées-Orientales, bloquaient lescamions-citernes espagnols contenant du vin, en vidaient partiellement outotalement les cuves sur le tarmac. Les citernes de deux camions ont ainsi été déversées, créant une rivièrede vin sur l'autoroute. Trois autres camions ont pu repartir avec les cuvesà moitié vides, avec l'inscription "vin non conforme" tracée sur la remorque.

"On protège notre production" contre la concurrence de vins à bas prixvenus d'Espagne et d'Italie, a déclaré Frédéric Rouanet, présidentdu syndicat des vignerons de l'Aude, soulignant que ce type d'opération, dont c'était la première lundi matin, devrait se multiplier dans lesprochaines semaines. Les petits producteurs du Languedoc-Roussillon subissent de plein fouet"un record historique" d'importations sur le sol français de vins à 32 eurosl'hectolitre contre 78 euros pour le vrac dans l'Aude: 7,2 millionsd'hectolitres ont ainsi été importés en 2015, dont 5,6 d'Espagne, selon leschiffres de M. Rouanet. "On protège notre prix", a ajouté le président des vignerons de l'Aude,sinon "ça va entraîner une dégringolade de notre production".

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 3

CLOCHE215

bravo dodo 49 !!!

dodo49

la meilleur action serait d'être solidaire en refusant tous de payer les taxes soumis a l'alcool et et les cotisations de la msa et là on serait compétitif mais la solidarité française lors des actions est souvent brève l'état vas nous enroulé a coup de subvention qui vas générer d'autre taxes on sait bien qu'il ne sont pas si généreux dommage que les syndicat de toutes les filières ne sont pas en accord tous ensemble pour sauver notre patrimoine
En payant pas nos impots on serait beaucoup plus fort que de tous casser.

mignon120

Rouanet, une lumière de l' Aude!Non représentatif de la viticulture mais grande gueule et populiste. Un malheur pour la viticulture de l'Aude!Il va donner encore une fois une image déplorable de la viticulture languedocienne. Mais pensez bien que nous ne sommes pas tous semblables à cet énergumène, beaucoup de viticulteurs languedociens travaillent à la satisfaction de leurs clients pendant que lui éructe!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier