Diminution des déchets : Le retour de la bouteille consignée

Claudine Galbrun

Quatre domaines viticoles et un distributeur basés dans le Var ont décidé de relancer la consigne de la bouteille de vin en verre.

Selon une étude socio-économique menée en 2009, par l'association Ecoscience Provence qui conduit un programme global de prévention des déchets, 78 % des personnes interrogées disent “ oui ” à la consigne et deux tiers des producteurs de vin et caves coopératives se déclarent favorables à l'instauration d'un tel dispositif. Bien que ces chiffres soient encourageants, pour l'heure, seulement quatre vignerons et un distributeur ont décidé de tester ce retour de la consigne, l'opération démarrant en décembre. “ Il s'agit d'une expérimentation et nous espérons bien faire boule de neige ”, indique Ecoscience Provence. Un lot de 8000 bouteilles sera dans un premier temps concerné, portant une étiquette hydro-soluble et un macaron annonçant que cette bouteille fait l'objet d'une consigne. Le consommateur ayant acheté une telle bouteille sera invité à la ramener chez le vigneron ou le distributeur, moyennant une remise ou une réduction sur le prix de la nouvelle bouteille achetée. Les bouteilles seront ensuite envoyées à une centrale de lavage, soit Midi Verre Emballage. Il est également prévu de mettre en place des points de collecte sur les 14 communes varoises concernées par cette opération.
La consigne des bouteilles de verre a quasiment disparu en France, à l'exception de l'Alsace où elle existe encore pour les bouteilles de bière. Le château Flotis basé à Fronton (31) teste également la bouteille consignée en un litre.

Source Réussir Vigne Janvier 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier