Diversification : La cave de Castelmaure a testé l'élevage du vin en bouteille

Magali-Eve Koralewski

La cave des vignerons de Calstelmaure vient de sortir sa cuvée “ Donner le temps au temps ”, issue d'un essai réussi d'élevage du vin en bouteille pendant 18 mois.

La cave des Vignerons de Castelmaure a réalisé un test comparatif sur sa cuvée “ Pompadour ” du millésime 2007 dont une partie a été élevée traditionnellement en barrique pendant 18 mois et une autre partie (100 hl) a été mise en bouteille et élevée pendant 18 mois. “ C'est le même vin et le même assemblage mais à la dégustation, c'est quasiment le jour et la nuit. Le vin élevé en bouteille présente des arômes très fruités, un profil de vin jeune avec des tanins fondus intéressants ”, constate Bernard Pueyo, directeur de la cave des Vignerons de Castelmaure.
La cave s'est réservée quelque 300 bouteilles de cet essai notamment pour évaluer le potentiel de garde de ce vin. “ Ce vin semble avoir un potentiel de garde peut-être moins élevé que la cuvée passée en barrique et les bouteilles que l'on conserve vont justement permettre de suivre son évolution ”, précise le directeur.

Les résultats du test mené sur le millésime 2007 motivent la cave des Vignerons de Castelmaure à reconduire l'expérience sur le millésime 2009. (P. Cronenberger)

Les résultats du test mené sur le millésime 2007 motivent la cave des Vignerons de Castelmaure à reconduire l'expérience sur le millésime 2009. (P. Cronenberger)

Une cuvée reconduite

La fameuse cuvée “ Donner le temps au temps ” a pourtant bien failli ne jamais voir le jour. “ Fin 2008, après 12 mois en bouteille, les tanins étaient encore durs et on s'est posé des questions. Du coup, nous n'avons à ce moment là pas reconduit l'essai sur le vin de l'année. ” En revanche sur le millésime 2009, la cave des Vignerons de Castelmaure va reconduire l'expérience notamment pour voir si les résultats seront comparables à ceux du premier essai.

Source Réussir Vigne Février 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier