Emploi : Se faire remplacer est possible

Claudine Galbrun

Tous les vignerons peuvent un jour ou l'autre avoir besoin de se faire remplacer sur leur exploitation. Des structures dédiées à ce service existent dans tous les départements.

Comment pouvoir lorsqu'on est chef d'exploitation bénéficier du congé maternité ou paternité ? Qui assurera la continuité du travail en cas de maladie ou d'accident ? Et comment faire pour prendre tout simplement quelques jours de vacances ? “ Dans tous les départements, il existe un service de remplacement qui mettra à disposition des agriculteurs un salarié dit agent de remplacement ”, indique Anne Antoine, animatrice du service de remplacement de l'Yonne.

Le coût horaire pour une journée de base (simples congés ) est de 16,50 €. Pour les autres motifs, des aides peuvent être allouées, le coût pouvant alors descendre jusqu'à 7 €/h. (P. Cronenberger)

Le coût horaire pour une journée de base (simples congés ) est de 16,50 €. Pour les autres motifs, des aides peuvent être allouées, le coût pouvant alors descendre jusqu'à 7 €/h. (P. Cronenberger)

Adhésion obligatoire au service de remplacement

Ces agents de remplacements sont des salariés de ce service qui prendra à sa charge tous les papiers administratifs (déclaration, paye) relatifs à ce remplacement. “ L'agriculteur n'a ainsi aucun document à remplir. Lorsqu'il souhaite se faire remplacer, il doit simplement en faire la demande à notre service tout en indiquant le motif. ” Le coût du remplacement dépendra en effet du motif évoqué. Sachant que le coût horaire pour une journée de base soit pour de simples congés est de 16,50 euros. Dans le cas de congés maternité ou paternité, la MSA versera des aides. Le coût peut alors descendre jusqu'à 7 euros/heure. À l'issue de la période de remplacement, une facture sera adressée à l'agriculteur. À noter que pour bénéficier de ce service de remplacement, l'agriculteur doit adhérer à la structure chargée de gérer le personnel de remplacement ce qui lui en coûtera 100 euros/an/ exploitation.

Aucun nombre d'heures minimum de travail n'est imposé à l'agent de remplacement. “ Ce choix du nombre d'heures travaillées est laissé à l'appréciation de l'agriculteur qui est aussi libre de choisir le salarié qu'il veut. Sachant que tous nos agents de remplacement sont opérationnels et certains d'entre eux polyvalents ”, ajoute Anne Antoine. L'ensemble des services de remplacement sont membres de la Fédération nationale des services de remplacement.

Source Réussir Vigne Mars 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier