Etude : Ce que le consommateur veut bien payer pour un rosé

Magali-Eve Koralewski

Une enquête a évalué le prix qu'un consommateur était prêt à payer pour un rosé. Résultat : c'est la tranche moyenne qui domine.

Quelle peut être la somme que le consommateur est prêt à débourser pour un rosé ? C'est la question que le Conseil interprofessionnel des vins de Provence (CIVP) a posée dans le cadre d'une enquête commandée au cabinet Wine Intelligence. Et, de l'avis du consommateur, en dessous de 3,2 €, la qualité des vins devient suspecte, mais au-delà de 7 € en moyenne, c'est trop cher pour une consommation à domicile ! “ Cette fourchette de prix se situe dans les tranches basses à moyennes des prix des rosés en grande distribution ”, regrette Jean-Jacques Breban, président du CIVP. En revanche, dans le cadre d'une consommation au restaurant, le prix se situe dans une “ meilleure ” moyenne. Le consommateur met au minimum 8,7 € dans une bouteille de rosé et s'arrête au-delà de 20,5 €. “ En moyenne le rosé se vend à 15,9 € la bouteille en CHR, et le vin rosé reste le moteur de chiffres d'affaires de ce circuit. En effet 99,4 % des CHR vendent des rosés et 61 % vendent des rosés de Provence ”, souligne le CIVP.

Le consommateur, dans le cadre d'une consommation à domicile, est prêt à payer au minimum 3,2 € pour une bouteille de vin rosé. Au-delà de 7 € en moyenne, il décroche ! (J.-C. Gutner)

Le consommateur, dans le cadre d'une consommation à domicile, est prêt à payer au minimum 3,2 € pour une bouteille de vin rosé. Au-delà de 7 € en moyenne, il décroche ! (J.-C. Gutner)

L'instant rosé

Autre constat dressé lors de cette enquête : le rosé se “ désaisonnalise ”, il n'est plus majoritairement associé à l'été, au soleil et aux vacances mais désormais associé à un moment de convivialité en famille ou entre amis. Autre point : 71 % des consommateurs estiment que le rosé a bon goût et est d'un bon rapport qualité prix. Enfin la mention Provence évoque à la fois “ un vin de terroir ” et “ un vin avec lequel je ne suis jamais déçu ”.

Source Réussir Vigne Mai 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier