Impact environnemental du travail dans les vignes : le tracteur face au cheval

Marion Ivaldi - Réussir Vigne Juin 2012

Impact environnemental du travail dans les vignes : le tracteur face au cheval
Comparé au tracteur, le cheval aurait davantage d'impact sur l'eau et les écosystèmes. © J.-C. Gutner

Qui du cheval ou du tracteur provoque le moins de nuisances sur l’environnement ? C’est la question que s’est posée le Centre technique du Comité interprofessionnel du champagne.

Le cheval a le vent en poupe dans les médias. C’est que l’animal a de quoi plaire aux citadins : il rassure par son image de tradition. L’image d’Epinal du bon vieux vigneron arpentant ses quelques ares de vignes ravive une histoire que le consommateur aime à écouter. On lui reconnaît son respect pour le sol qu’il ne tasse pas au contraire de ces puissants tracteurs aux roues énormes qui pressent le sol. Mais le cheval est-il aussi respectueux de l’environnement que l’on veut bien le dire ? C’est la question que s’est posée Arnaud Descôtes du Comité interprofessionnel du Champagne. Evidemment, la réponse est en demi-teinte.

Image 4

Un animal qu’il faut nourrir

Le cheval, au contraire du tracteur, a besoin de se nourrir. Et pour cela, il faut cultiver des terres. Ceci a un impact sur la qualité de l’eau mais aussi sur les écosystèmes. Le tracteur, quant à lui, est beaucoup moins performant concernant le dérèglement climatique et la santé humaine à cause de sa consommation de biocarburant. En comparant le cheval et le tracteur sur différents critères, des nuances apparaissent. Le cheval tire cependant peut-être un léger avantage…

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier