L’orgueil retrouvé des cépages modestes

Claudine Galbrun - Réussir Vigne Réussir Novembre 2011

André Deyrieux,fondateur du site  www.winetourisminfrance.com (DR)
" Alors que beaucoup dénoncent l’érosion génétique dont est victime la vigne, devrions-nous nous contenter de cultiver seulement quelques cépages ? ”

Début 2011, était créée l’Association des cépages modestes. Son but : promouvoir des cépages rares, méconnus, en voie de disparition ou discrets. Les promoteurs de cette initiative ont organisé les 29 et 30 octobre les premières Rencontres(1) des cépages modestes en terre aveyronnaise.

Modeste : adj. (lat. modestus, modéré) 1. Qui manifeste de la modestie, une absence d’orgueil. 2. D’une grande simplicité, sans faste, sans éclat. 3. De peu d’importance. C’est sans doute à la première définition du mot modeste donnée par le Larousse qu’ont dû se référer les deux cofondateurs de l’Association des cépages modestes pour qualifier ces derniers, soit Philippe Meyer, bien connu des auditeurs de France Inter et France Culture, et André Deyrieux, fondateur du site www.winetourisminfrance.com. Car pour ce qui est du manque de faste ou d’éclat, le trousseau ou le poulsard sont des contre-exemples, vous diront les vignerons jurassiens. Henri Marionnet aussi qui, amoureusement, cultive du romorantin. La Revue du vin de France parle d’ailleurs à propos de ce dernier de son “ époustouflante matière ”…

(DR)

Philippe Meyer, cofondateur de l'Association des cépages modestes.

Défendre la biodiversité

Quant au “ peu d’importance ” dont seraient tristement dotés ces cépages, aucune hésitation : les créateurs de l’association rejettent en bloc cette acception. “ Certes, nous voulons promouvoir culturellement ces cépages ”, explique André Deyrieux. “ Mais nous entendons aussi défendre la biodiversité.Les Rencontres des cépages modestes seront sans doute les premières d’une longue série. Elles entendent bien (re)donner leurs lettres de noblesse à toutes ces curiosités ampélographiques. Le tout dans une atmosphère didactique, néanmoins festive et de bon aloi, comme dirait le plus célèbre “ mammifère omnivore ” des ondes radiophoniques.

(1) Les premières rencontres des cépages modestes se sont tenues entre Onet le Château et Espalion.
http://cepagesmodestes.blogspot.com

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier