Le siège du PS de l'Aude endommagé : le Comité d'action viticole impliqué ?

Les locaux de la fédération du Parti socialiste (PS) de l'Aude à Carcassonne ont été endommagés dans la nuit de mardi à mercredi par un engin explosif. Un acte criminel apparemment signé par des viticulteurs mécontents.

L'explosion a eu lieu vers minuit. L'engin utilisé, dont la nature exacte n'est pas encore connue, a dégradé la porte d'entrée métallique, brisé les vitres de celle-ci et détruit le plafond du vestibule. Neuf vitres de l'école Jean-Jaurès située en face du local du PS de l'Aude ont également volé en éclat. Sur la façade du local, on pouvait lire trois inscriptions "CAV" (Comité d'action viticole) en bleu et rouge, selon cette même source.

Une autre inscription "Le Foll !!!", du nom du ministre de l'Agriculture, a également été découverte sur la façade.  L'enquête a été confiée à l'antenne de Perpignan du SRPJ de Montpellier.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a dit son incompréhension et a défendu l'action du gouvernement dans ce secteur. "Sur la question de la viticulture, la France a obtenu beaucoup de choses.  Les derniers éléments c'était cette question des avances qui sont faites à l'échelle européenne, on a obtenu gain de cause", a-t-il déclaré devant la presse à la sortie du Conseil des ministres. "Je ne comprends pas une telle attitude et une telle manifestation avec cette violence, avec une bombe", a ajouté M. Le Foll

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a lui condamné "avec la plus grande sévérité" une action qui constitue "une atteinte inacceptable aux libertés publiques et à la démocratie" et qui survient deux semaines après que le local du PS à Narbonne eut été couvert d'affiches du Front national.

Des actions coup de poing

Héritiers des Comités de salut viticole créés en 1905, les CAV sont des organisations clandestines de vignerons radicaux qui ont vu le jour dans les années 1960 dans le Languedoc-Roussillon. Ils se sont régulièrement illustrés par des actions coup de poing pour défendre les intérêts des producteurs locaux. Depuis quelques temps cependant, les CAV n'avaient plus fait beaucoup parler d'eux. Parmi leurs dernières actions, figurent la destruction à l'explosif du poste électrique d'un magasin Leader Price à Narbonne en 2007 ou la dégradation d'un bâtiment de la Mutualité sociale agricole (MSA) dans cette ville en 2008.

Le président du syndicat des vignerons de l'Aude, Frédéric Rouanet, a déclaré qu'il "n'approuvait pas ce type d'action" mais qu'il comprenait "l'inquiétude et la colère qui gagnent les vignerons".

  • Vidéo : La réaction de Stéphane Le Foll sur BFMTV
 
  • Vidéo : Les dégâts de l’explosion, sur MidiLibre 
 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

Reg17

Il y a d autres solutions pour exprimer son opinion. Je pense que cette solution apporte plus de colère contre les viticulteurs que de compation ou d envie de les soutenir. Mais les politique ne regarde pas les manifs pacifique

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier