Le soufre biocide est en passe d’être sauvé

Marion Ivaldi - Réussir Vigne Juin 2012

Le soufre biocide est en passe d’être sauvé
Le soufre est utilisé comme désinfestant des barriques. © P. Cronenberger

L’implication d’un industriel espagnol et la souplesse de la Commission européenne laissent penser que l’emploi du soufre en tant que biocide devrait être maintenu.

L’utilisation du soufre comme désinfectant des barriques devrait être maintenue. Son emploi était remis en cause par la réglementation européenne qui impose une révision de son homologation.
Problème : les fabricants ne souhaitaient pas soutenir le produit dont le marché est trop limité à leurs yeux. La filière a donc pris le relai. Le premier problème à régler concernait l’octroi d’un délai supplémentaire au dépôt du dossier d’homologation. Celui-ci devait être remis à Bruxelles en mai dernier. La Commission, faisant preuve de souplesse, attendra jusqu’en octobre prochain. Par ailleurs, la filière devait faire face au coût important que représente un dossier d’homologation (environ 500 000 euros).

Réunir les fonds

Une entreprise espagnole, filiale du groupe pétrolier Repsol, s’est montrée intéressée pour contribuer. Ces fonds s’ajouteront à ceux versés par la filière espagnole et portugaise, le CNIV, les tonneliers, des fournisseurs de produits. Les œnologues de France ont également lancé une grande collecte de fonds auprès de leurs adhérents pour soutenir le produit. Marion Ivaldi

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier