Législation : Le vin classé produit inflammable

Claudine Galbrun

Ce serait au nom du principe de précaution que le ministère de l'Environnement aurait
adressé aux Drire (Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement)
une circulaire en date d'octobre dernier “ relative au classement du vin au titre de la
nomenclature des installations classées ”. Autrement dit, explique l'Agev (Association
générale des entreprises viticoles), le vin est désormais reconnu comme un produit
inflammable et les Drire ont le pouvoir de réglementer sur ce sujet, de vérifier que les
entreprises ont pris les dispositions nécessaires en cas d'incendie et de les exiger le cas
échéant. “ Si cette circulaire s'applique, le coût sera colossal puisque cela signifie des
doubles portes, des installations de sprinklers, des séparations par lots, des couloirs, de la
ventilation. Le seuil pour être reconnu comme installation classée sera vite atteint : il a été
fixé à 330 000 bouteilles ”, poursuit l'Agev. Celle-ci indique avoir cherché dans ses archives
qui remontent au début du 19e siècle et n'a jamais trouvé trace de vin ayant pris feu. Des
assureurs contactés ont également affirmé n'avoir jamais connu un tel sinistre. L'Agev
souhaite mobiliser l'ensemble de la filière sur le sujet, notamment sur un plan financier afin
de mettre en place une contre-expertise à l'étude qui a débouché sur cette circulaire.

Source Réussir Vigne Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier