Les vendanges 2015 en légère baisse mais de qualité

Les vendanges 2015 en légère baisse mais de qualité

La récolte 2015 de raisin français devrait être en baisse de 1% par rapport à l'an dernier en raison de la sécheresse, à 46,5 millions d'hectolitres. Un niveau qui reste supérieur à la moyenne quinquennale, selon les services statistiques du ministère de l'Agriculture.

La production devrait être en baisse sensible dans l'Est, notamment Bourgogne et Beaujolais, ainsi qu'en Charente, mais rester stable ou en hausse dans les autres régions viticoles.

"Les récentes précipitations pourraient toutefois conduire à réviser à la hausse le potentiel de production dans les semaines à venir", précise le ministère dans sa dernière publication "Agreste". Les prévisions établies sur la base de données recueillies à la mi-août peuvent donc encore varier en fonction d'éventuels événements climatiques. 

"Après une année 2014 marquée par un retour à un calendrier plus conforme à la normale, l'année 2015 présente dans la plupart des régions viticoles une avance du cycle phénologique. La canicule du début de l'été explique cette précocité", souligne Agreste.

Même si la vigne a assez bien traversé la période de canicule du début de l'été, la végétation commençait à montrer dans certaines régions, à la mi-juillet, des signes de stress hydrique, notamment dans l'Est, explique le bulletin. En outre, les températures élevées ont ralenti la véraison (maturation des baies de raisin). Les températures un peu plus basses du mois d'août et les pluies ont permis la reprise de ce phénomène. A l'approche des vendanges, l'état sanitaire dans la plupart des vignobles est préservé.

 

Baisse de 25% dans le Beaujolais, hausse dans le Jura

En Champagne, la pression de l’oïdium est forte, mais les dégâts sur le vignoble sont contenus et faibles. Le vignoble conserve quelques jours d’avance sur la moyenne décennale.

En Bourgogne et dans le Beaujolais, malgré les précipitations d'août, "les grains sont petits, notamment pour les vins rouges" et la production est prévue en baisse de 11% par rapport à l'an dernier (-25% pour le seul Beaujolais).

Dans les Charentes, la baisse serait de 6% et en Alsace de 2%.  Dans le Bordelais, où "la vigne est en avance d'une semaine environ comparée à l'année précédente", Agreste prévoit un léger recul de 1%. L’état sanitaire est préservé et les vendanges devraient commencer par les blancs fin août.

En Savoie et dans le Jura, le stress hydrique a eu des effets limités et le potentiel de ces deux départements est même prévu à la hausse par rapport à 2014. Dans le Languedoc-Roussillon, la récolte serait également en hausse, de 6%.

Capture

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier