Longue vie au BIB

Magali-Eve Koralewski - Réussir Vigne Mars 2013

Longue vie au BIB
Il n’existe pas de définition exacte de la durée de vie des vins en BIB. La filièrepréfére inciter les opérateurs à mettre en œuvre de bonnes pratiques, destinées à assurer une qualité optimale sur une durée la plus longue possible. © P. Cronenberger

Le conditionnement des vins en BIB® (Bag-in-Box) ne cesse de s’améliorer depuis plusieurs années grâce notamment aux nombreuses études réalisées au sein de l’association Performance BIB. L’un des objectifs principaux est d’assurer une bonne conservation des vins dans ce type de conditionnement grâce à la mise en place de bonnes pratiques.

Pour en savoir plus

Longue vie au BIB

Voir dossier Réussir Vigne de mars 2013. RV n° 194 p. 20 à 26.

“ Les vins conditionnés en BIB ne sont pas faits pour être gardés, ce n’est pas le but. Dans la majorité des cas, ils sont d’ailleurs consommés dans les mois qui suivent leur conditionnement. L’objectif est donc que la qualité des vins soit préservée jusqu’à leur consommation ”, explique Patrick Shea, directeur marketing et vente chez Vitop. Et pour atteindre cet objectif, de bonnes pratiques peuvent être mises en place avant, pendant et après le conditionnement des vins. “ Le vin doit être bien préparé et en parfait état avant son conditionnement. Pendant la mise, une bonne maîtrise de l’oxygène et une machine de remplissage performante permettent de préserver la qualité des vins. Une fois conditionné, il est important de maîtriser les températures de stockage et le transport des BIB ”, résume Jean-Claude Vidal, chercheur à l’Inra de Pech Rouge. Tous ces paramètres, mis bout à bout, permettent d’assurer une certaine longévité du vin, une certaine durée de vie. Reste toutefois à maîtriser autant que possible chacune de ces étapes, ce qui n’est pas toujours le cas. “ Il existe un certain nombre de caves qui n’appliquent pas les bonnes pratiques et des situations où l’on perd la maîtrise lors du stockage, du transport, voire de la distribution par exemple ”, soulève Patrick Shea. Avec pour conséquence, des variations possibles de la durée de vie de ces vins en BIB.

Promouvoir les bonnes pratiques

“ Toute la filière s’accorde sur le fait qu’il faut prolonger la durée de vie des vins en BIB et réduire la variabilité entre les BIB ”, indique Sophie Vialis, œnologue chargée d’études à Inter Rhône. Un constat qui a amené le groupe des sciences de l’association Performance BIB, lors de sa réunion le 24 octobre dernier à Bristol, à se fixer notamment comme objectif de promouvoir et diffuser encore davantage les connaissances et les outils auprès de l’ensemble de la filière, pour permettre de préserver la bonne qualité des vins sur plusieurs mois, autrement dit, d’allonger leur durée de vie. Un autre point a également été soulevé : le manque de connaissances et de références sur cette durée de vie. Un projet collaboratif entre Performance BIB et Inter Rhône vient d’être lancé afin d’apporter de nouvelles références sur cette question en évaluant notamment l’impact de quatre scénarios différents de cycles de vie pour deux qualités de vins en BIB (1 rouge et 1 rosé) sur leur durée de vie. Le but à terme, étant de pouvoir définir plus précisément la durée de vie du BIB selon son cycle de vie probable, la qualité du vin et de déterminer à partir de quand le vin n’a plus la qualité souhaitée. Mais pour l’heure, les professionnels se concentrent sur les moyens disponibles, et déjà bien fournis, permettant de préserver la qualité du vin jusqu’à la table du consommateur.
 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier