Marché : L'Alsace demande l'exception commerciale

Claudine Galbrun

L'AVA (Association des viticulteurs d'Alsace) demande une exclusivité commerciale pour l'usage des mentions de ses trois cépages emblématiques que sont le sylvaner, le riesling et le gewurztraminer.

Désormais tous les cépages inscrits dans la liste nationale française peuvent être produits dans toutes les régions viticoles. Et la mention de ces différents cépages pourra être affichée sur les étiquettes des futurs vins sans indication géographique. Ce qui pourrait nuire aux intérêts et à la réputation de l'Alsace viticole qui a largement bâti sa notoriété sur trois cépages : le sylvaner, le gewurztraminer et le riesling. L'AVA a ainsi demandé au ministère de l'Agriculture la possibilité d'une exclusivité commerciale pour ces trois cépages. Autrement dit : seuls les vins AOC Alsace et Alsace grand cru auraient la possibilité de mentionner ces cépages sur l'étiquette. Selon l'AVA, le ministère aurait reconnu le bien-fondé de cette demande et un projet de décret en ce sens devrait être soumis à l'avis de l'Inao. C'est une question d'antériorité, d'histoire mais aussi de stratégie, puisque rappelle l'AVA, l'Alsace produit quelque 275 000 hl de riesling et 175 000 hl de gewurztraminer.

L'Alsace veut garder sa réputation viticole. (P. Cronenberger)

L'Alsace veut garder sa réputation viticole. (P. Cronenberger)

Source Réussir Vigne Avril 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier