Marchés : Effondrement de l'export

Marion Ivaldi

Au premier semestre 2009, les exportations de vins ont reculé de 26,1 % par rapport à la même période en 2008. Elles se sont élevées à 2,35 milliards d'euros. Pour la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS), ce recul est à imputer à la situation économique mondiale. Les exportateurs restent optimistes pour le second semestre, période où sont réalisés l'essentiel des achats annuels. Durant cette période, “ nous pouvons espérer une stabilisation des tendances actuelles, car elles seront à comparer à une fin d'année 2008, déjà en récession ”, estime Claude de Jouvencel, président de la FEVS.

Certains limitent la casse

Globalement, les AOC souffrent davantage que les vins d'entrée de gamme qui “ sont un peu favorisés par la crise économique ”, estime la FEVS. Les vins de pays sont en retrait de 3,7 % en volume et 0,6 % en valeur ; les vins de table sont en diminution de 3,4 % en volume mais progressent de 1,2 % en valeur. “ C'est d'ailleurs le vin de table rouge en vrac qui profite du contexte ”, souligne la FEVS. Concernant les AOC, les vins mousseux s'en tirent plutôt bien avec une progression en valeur de 1,4 %, limoux affichant une progression de 47,7 %. Les alsaces rouges enregistrent également un dynamisme remarquable avec une hausse de 23 % des volumes et 14,7 % en valeur. Les vins blancs vrac du Languedoc-Roussillon marquent des points avec une hausse importante.

Source Réussir Vigne Octobre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier